Monomotapa

Monomotapa*, le BLOG escorte et différencie les activités de la Saison Video. Pour la première fois, en 2017, la Saison Video a présenté une série d’artiste : une proposition de Virgile Fraisse, « Pragmatic Chaos » réalisée en 2016. La perspective d’horizons nouveaux a incité la poursuite de ce registre d’investigation. Si délibérément nous ne voulons pas connaître la destination ; nous avons dès à présent fait de belles escales.

 

Dans la rubrique ON EN PARLE, le BLOG invite des personnes proches de la Saison Video et pas simplement des artistes, à évoquer leurs séries de référence de l’enfance à l’âge adulte ou à aborder une question spécifique relative aux séries qui leur importe.

 

De nouvelles séries d’artistes sont proposées. Des œuvres d’art dans lesquelles les auteurs empruntent le vocabulaire et la formulation des séries sont présentées et font l’objet d’éclaircissements par un texte ou un entretien. D’un autre point de vue, les séries qui se réfèrent au monde de l’art sont aussi mises en avant. Nous souhaitons côtoyer l’expérience de chacun, en se demandant comment les séries et les champs artistiques jouent ensemble.

 

La série est un genre qui ne laisse pas indifférent et engendre des commentaires tranchés du plus grand intérêt au dédain le plus affirmé. Les séries ont fait l’objet d’études brillantes y compris dans les universités les plus prestigieuses. Dès lors, il serait fondé de nous questionner sur ce que nous pourrions apporter de neuf à ce vaste domaine que constituent les séries. L’un des artistes parmi les plus enthousiastes OPJ Cyganek répond à notre place : « C’est une autre manière d’analyser les séries et de faire des portraits d’artistes… »

 

Olivier Jonvaux s’interroge sur sa légitimité d’artiste. « Dans le fond, je trouve que cette idée de séries demandée aux artistes nous renvoie à notre quotidien. Avec deux positions, celle où l’on se dit : « Je suis comme tout le monde, donc je regarde des séries » et l’autre : « Je suis artiste, j’ai donc une autre lecture ». Je le dis mais je ne voudrais pas être dans l’une ou l’autre posture ».

Mo Gourmelon 

* - J.-B. Pontalis, « Le songe de Monomotapa », Gallimard, Folio, 2009

Dans ce livre J.-B. Pontalis réfléchit à la question de l’amitié en 27 cours chapitres. Le titre s’inspire du premier vers du poème « Les Deux Amis » de La Fontaine : « Deux vrais amis vivaient au Monomotapa ». Cette localisation qui sonne comme une onomatopée ou un mirage se situait à l’emplacement de l’actuel Zimbabwe. Des gisements d’or et de cuivre ont fait la réputation et la convoitise du royaume. L’usage de Monomotopa est un moyen de se référer non pas à l’amitié qui pourrait être exclusive mais aux affinités électives plus vastes qui sont convoitées dans ce BLOG.

© 2017 Saison Vidéo

  • Facebook B&W